Je n'aime pas ces jours ou je sens que tu es malheureuse

Lorsque les aléas de la vie te font moins légère, plus sérieuse

Je n'aime pas te sentir prisonnière de tout plein d' émotions

Pas très très loin de faire sauter les plombs

A ce point minée par tes craintes et tes angoisses

Devant ce temps qui passe, qui rident nos coeurs, nos faces

Je n'aime pas quand ta peur de Madame Solitude

Quand le manque constant de Monsieur Amour

Ou encore le train train du quotidien

Te mettent le vague au corps et à l'âme

L'esprit, le coeur de plus en plus chagrin

Le silence, le calme sont pour moi une habitude

L'amitié me va beaucoup mieux que l'amour

Et c'est avec plein d'affection, de tendresse

Que j'essaie d'adoucir le plus possible ta douleur

De t'offrir mille et mille petits bonheurs

En restant à tes côtés pour t'aider à remonter

Doucement mais assurèment vers un p'tit bout de sérénité

Patiemment, affectueusement sans jamais t'abandonner

Pour de plus joyeux et doux lendemains...

Aie confiance, chère grande soeur d'amitié

Mets ta main dans la mienne, jamais je ne la lâcherai

Et bientôt tu te sentiras le coeur plus heureux

Je te le promets...